Accueil > A voir à faire > Découvertes culturelles > La bataille de Normandie

Sur les traces de la Bataille de Normandie dans l’Orne

Si la Normandie est connue dans le monde entier, c’est avant tout pour des faits tristement célèbres qui ont marqué son passé. Cette terre a été le théâtre d’événements déterminant lors de la Seconde Guerre mondiale, à savoir le débarquement du 6 juin 1944 suivi par la Bataille de Normandie. Mémorial de la Bataille de Normandie, musées de la Bataille de Normandie, monuments… On retrouve aujourd’hui dans l’Orne les traces de ce pan de l’Histoire. Lors d’un week-end dans l’Orne, profitez de l’occasion pour visiter les lieux les plus emblématiques qui retracent l’histoire de la Bataille de Normandie.

Pour toute information complémentaire lors de vos vacances dans l'Orne, demandez le document :
"D-Day Normandie - Terre de liberté" à :
Tourisme 61
Hôtel du Département
27, boulevard de Strasbourg
CS 30528
61017 Alençon cedex
Tél : 02 33 28 88 71 - Fax : 02 33 29 81 60
 

 
Char de la Bataille de Normandie

D-Day Normandie

Information sur les plages du Débarquement et la Bataille de Normandie

 

 
Le Mémorial de MontOrmel

Le Mémorial de Montormel - Musée de la bataille de Normandie

Le musée qu’il faut absolument visiter lorsqu’on est de passage en Normandie n’est autre que le Mémorial de Montormel. Il est installé sur un site exceptionnel, la « côte 262 » qui domine la vallée de la Dives. C’est là-bas que prit fin la Bataille de Normandie quand en août 1944 la poche de Falaise-Chambois se referma sur les Allemands. Ce lieu fut aussi le théâtre de « l’une des plus grandes tueries de la guerre », selon les mots mêmes d’Eisenhower. Entre le 19 et le 20 août, 10 000 soldats allemands furent tués sous le feu de l’artillerie et de l’aviation dans le couloir de la mort, dernière brèche de la poche de Falaise-Chambois.

Le mémorial de Montormel rend surtout hommage aux soldats polonais qui se sont particulièrement employés à défendre la « côte 262 ». Sur le monument commémoratif qui domine la vallée de la Dives, sont mentionnées les unités qui prirent part aux combats en ces lieux :
•La 1re Division Blindée Polonaise
•La 2e Division Blindée Française
•La 90e Division d’infanterie Américaine
•La 4e Division Blindée Canadienne
Deux véhicules militaires sont aussi exposés à plein temps sur la côte :
•Un char Sherman M4A1 de la 1re Division Blindée Polonaise
•Un M8 Greyhound de la 2e Division Blindée Française

De son côté, le musée du mémorial de Montormel explique en détail la bataille de la poche de Falaise-Chambois au moyen d’une maquette interactive, d’une visite guidée avec vue sur le champ de bataille et d’un film avec des images d’époque.

 
Le Musée Juin 44 à l'Aigle

Le musée Juin 44 à l’Aigle

On retrouve dans l’Orne plusieurs musées sur la Seconde Guerre mondiale. C’est notamment le cas du Musée Juin 44 à l’Aigle. Ce lieu qui retrace les événements décisifs de la Bataille de Normandie plonge le visiteur dans l’atmosphère de la Seconde Guerre mondiale. Au fur et à mesure de la visite, vous serez immergé dans 12 scènes reconstituées avec des mannequins en cire et un décor plus vrai que nature. Vous y découvrirez les différents protagonistes de ce conflit : le Général de Gaulle, le Maréchal Pétain, le Général Leclerc, Churchill, Roosevelt… Vous aurez même l’occasion d’entendre leurs témoignages, grâce à des enregistrements d’époque diffusés lors de la visite. Pour y voir plus clair sur le déroulement de la Bataille de Normandie, une carte animée de 36 m² en présente les principaux événements.

 
Le Musée de Berjou

Le Petit Musée "Libération de Berjou 39-45" à Berjou

À Berjou, au nord-est de Flers, il est possible de visiter le musée de la Libération de Berjou. Plus qu’un musée, c’est endroit est un véritable mémorial de la Bataille de Normandie. Y sont conservés des dizaines d’objets récupérés sur les champs de bataille du Noireau à la suite des trois journées de combat qui ont permis de libérer Berjou les 15, 16 et 17 août 1944. Si dans cette petite maison, on peut contempler d’anciennes armes de guerre, de vieux uniformes ou encore des cartes jaunies par le temps, c’est avant tout le témoignage des personnes qui ont rapporté ces objets qui donne une âme au lieu.

 
Le Char Tigre

Le Char Tigre de Vimoutiers

Lors d’une escale à Vimoutiers, il est possible de s’arrêter pour contempler un vestige de la Seconde Guerre mondiale : un Char Tigre. Cet engin de guerre abandonné par les Allemands le 19 août 1944 est été classé monument historique en 1975.

 
La Nécropole Les Gateys

La nécropole "Les Gateys" à Saint Nicolas des Bois

Dans l’Orne, il est aussi possible d’aller se recueillir sur la tombe de soldats morts pour la France. La nécropole « Les Gatey », propriété du Ministère de l’Armée, rend hommage aux soldats français de la 2e Division Blindée tombés pendant la libération de l’Orne. Dans ce cimetière militaire reposent aujourd’hui 19 soldats. Cet endroit accueille aussi la « Maison des anciens de la 2e D.B. », une association qui fait perdurer la mémoire et le sacrifice de ces hommes.

En savoir plus >>



 La Seconde Guerre mondiale a plus que marqué l’Orne. Elle a participé à construire son Histoire, rendant ce département indissociable de ce tragique événement. Peu importe où vous irez lors de votre séjour dans l’Orne, les traces de ce conflit seront présentes. Elles vous permettront de mieux comprendre la place primordiale qu’avait l’Orne dans la Seconde Guerre mondiale.

 
Réservez votre chambre d'hôtel dans l'Orne et profitez des loisirs qui vous sont proposés : festivals, randonnées à cheval en Normandie, activités sportives...