RECHERCHE

Ville

Catégorie

Type

    Dates


Accueil
› Retour à la liste

Ouverture musée -Exposition "Où sont les femmes?"

chateau

Lieu de la Manifestation

Musée du château de Flers
Avenue du château
61100 FLERS

Organisateur

n.c.
Musée du château de Flers
Avenue du Château
61100 FLERS
Téléphone02 33 64 66 49
48.750466 -0.5742890

Présentation

Samedi 27 juin 2020, le musée du château de Flers ouvrira ses portes pour une nouvelle saison. Cette année encore l’équipe du musée propose un riche programme d’animations pour faire découvrir au grand public ce joyau patrimonial classé « Musée de France ».

Nouveautés au sein du musée :
- « la Micro-Folie » : un dispositif proposé par La Villette aux collectivités, avec notamment l’installation d’un musée numérique au sein des salles du château. Les visiteurs pourront découvrir les plus grands chefs-d’œuvre des musées nationaux et du territoire !
- la gratuité du musée pour tous, tous les jours de la semaine !

Jusqu’au 22 novembre, vous pourrez découvrir :
- une nouvelle exposition temporaire consacrée aux femmes dans l’art ;
- des animations pour toute la famille avec deux week-ends spéciaux, des spectacles pour la Nuit européenne des musées et les Journées du patrimoine et du Matrimoine, des conférences, des cours de dessin…

Un vaste programme dans lequel chacun pourra, nous l’espérons, trouver son intérêt !

Une exposition autour des femmes dans l’art

« Où sont les femmes ? De la représentation des femmes aux femmes artistes »

La figure de la femme est omniprésente dans l’art : muse, symbole, idéal de beauté, personnage mythique ou religieux, modèle, épouse et mère, travailleuse… Elle a toujours – en tant que sujet – occupé une place essentielle dans la création artistique. Mais les femmes artistes sont souvent rares dans les collections des musées… Le musée du château de Flers n’en compte que trois !

De la vision des hommes sur les femmes au regard des femmes sur elles-mêmes, cette exposition vous propose une déambulation thématique constituée d’œuvres des collections du musée du château de Flers, de prêts de collections d’autres musées de France ainsi que les créations de trois femmes artistes d’aujourd’hui : Alexandrine Deshayes, Lilyluciole et Mélanie Dornier.

Les trois artistes contemporaines invitées :

Alexandrine Deshayes
Dans la tradition des peintres d’histoire, Alexandrine Deshayes s’empare de l’actualité pour en faire le sujet de ses toiles. Dans les premières années suivant la fin de son cursus, procédant d’une démarche systématique, elle transpose des images de presse en peinture. L’image informative devient sous son pinceau une œuvre picturale pérenne.
L’histoire de l’art et les médias de masse constituent depuis une double source iconographique dans laquelle elle puise ses sujets et les figures qu’elle met en scène dans ses compositions. Ainsi les mythiques Sabines côtoient les lycéennes de Chibok, dans une série évoquant le cycle perpétuel de la violence ; dans « Mare nostrum » des exilés venus d’Afrique se réfugient sur Le Radeau de la Méduse (de Géricault) figeant dans la forme picturale la manifestation d’un phénomène constitutif de l’Histoire.

La peinture d’Alexandrine Deshayes, témoignage pictural du regard sensible et distancé que l’artiste porte sur notre époque, entre ainsi en résonance avec la pensée humaniste de Léon Battista Alberti qui définit la peinture comme « une fenêtre ouverte par laquelle on puisse regarder l’histoire ».
« Cette jeune artiste normande (elle est née en 1981) conçoit […] de la manière suivante, éminemment salvatrice, son travail créatif, depuis ses études aux Beaux-Arts de Caen : utiliser des images volées à l’actualité, qu’elle caviarde au jour le jour dans les journaux, à la télévision ou sur Internet, pour en faire le sujet de ses peintures. De vraies peintures, précisons-le. Travail d’atelier et recours au grand format, comme le veut pour l’occasion ce qui va devenir sous son pinceau une fort inattendue « peinture d’Histoire ». Une vue volée de la révolution du « Printemps arabe », du camp US de Guantánamo, de la vie des SDF dans nos cités, d’une plage de l’Espagne
méridionale sur laquelle vient de débarquer un clandestin fourbu venu d’Afrique, une image d’information choisie chaque mois de l’année 2010 et appelée à servir de base à une chronique picturale du temps… prennent ici rang de représentations d’élite, de focalisations transcendées. Tirée hors du champ de sa banalité native, l’image d’actualité se découvre au passage transfiguré par l’acte pictural et le travail de l’art, elle prétend dès lors au statut d’icône. Sacralisation pour le moins inattendue.
[…] Il y a chez Alexandrine Deshayes, éclatante, affirmée, assumée, une intention politique, et des meilleures, soit dit en passant. Témoigner, garder les yeux et l’esprit grand ouverts, faire de l’esthétique un combat éthique sans s’en laisser conter par les sirènes du consensus, tel est en vérité l’autre moteur de l’artiste, de l’ordre de l’engagement humaniste. « Apporter des réponses plastiques à des questionnements d’ordre politique et social », dit ainsi Alexandrine Deshayes de son œuvre, qui avertit, en militante que révulse l’inhumanité croissante du monde contemporain : « j’ai décidé de ne pas faire de choix entre ma pratique artistique et mon intérêt pour la vie politique et sociale.
Circulez, images. Ici il y a quelque chose à voir ! »
Extraits, Paul Ardenne
www.alexandrine-deshayes.com

Mélanie Dornier
Photographe auteure, Mélanie Dornier raconte des histoires humaines dévoilant identité et intimité. Sa pratique artistique est avant tout un moyen d’expression, de dialogue et d’engagement.
En 2007, elle part vivre en Asie et sa carrière prend son envol. Elle explore la photographie documentaire pendant plus de 8 ans en y saupoudrant une touche de poésie et délicatesse.
Son travail a été primé à différentes reprises et est régulièrement publié et exposé en France et à l’étranger. Elle réside aujourd’hui à Flers.

Pour l’exposition « Où sont les femmes ? », l’artiste présente une série de photographies, fruits d’une rencontre de 13 femmes et d’une photographe auteure pendant un atelier d’écriture à l’automne 2019. A la médiathèque de Flers, le recueil Mots d’Elles a été réalisé avec la collaboration d’un écrivain.
En tant que femme, la question du regard d’une femme sur le corps d’une autre femme s’est posée. D’une façon détournée, le fait de se rapprocher a permis la mise en valeur de parties anodines. En jouant sur ces cadrages rapprochés et une inversion des couleurs, la notion de genre dans les prises de vue est devenue floue.
A l’extérieur, elle exposera des photos issues de son projet « ???? – ELLE » qui questionne la place qu’accorde la société indienne aux femmes dans le nord urbain du pays et le combat qu’elles mènent au quotidien pour exister en tant qu’individu dans cette société patriarcale.
Ce projet voyage dans le milieu de la boxe professionnelle féminine, les stations de police pour les femmes et dans les lieux balisés dans les transports et lieux publics pour les femmes. Il est le fruit de 4 ans de réflexion (2013-2017).
???? - ELLE a été primé aux Etats-Unis par le Bettye Lane Feminist Photo Award de l’Université de Duke et publié en France, chez les éditions Corridor Elephant en mars 2018.
www.melaniedornier.com
Lilyluciole
Lilyluciole découvre le Street art en 2011 et ne le quittera plus jusqu’à aujourd’hui. Elle a choisi de s’approprier les murs de Paris, Montréal, New York ou Berlin afin de décupler l’impact de son message et de le mettre à la portée de chacun.
Dès le début de ses créations, ses questionnements portent sur l’identité, l’image de soi en tant que femme, le corps, la spiritualité. C’est pour cela que lors de ses premières recherches créatives, elle a créé une diversité de corps et de visages féminins.
Le charme, la sensualité et la force des muses qu’elle multiplie à l’infini magnifie les murs par ses couleurs, sa lumière et les formes organiques qu’elles dégagent.
Lilyluciole utilise comme technique le collage papier, la photographie, le stencil et le tissage.

Sortir les femmes de l’ombre
À la suite d’une longue réflexion sur la représentation de la femme. Lilyluciole souhaitait mettre en lumière des femmes trop souvent oubliées dans les médias, la publicité ou encore l'art.
C'est ainsi que l’association "Sortir les Femmes de l’Ombre ", dont elle est l’initiatrice, voit le jour en 2019. Son but est de promouvoir la création artistique de femmes issues de milieux socioprofessionnels défavorisés : les femmes migrantes, les femmes racisées, les femmes victimes de violences, les femmes qui sont dans une grande précarité et plus particulièrement les femmes multi-discriminées notamment en les accompagnant dans leur lutte pour l’égalité femmes-hommes.
Son action vise à sensibiliser le public à leur existence, à leur vie et aux épreuves qu’elles traversent. C’est par le biais d’événements qui mêlent performances artistiques et tables rondes, avec des thématiques relatives à ces femmes, qu’elle souhaite mettre en avant leurs talents et leurs histoires.
www.sortirlesfemmesdelombre.com/lilyluciole

Infos pratiques

Musée du château de Flers
Avenue du château
61100 Flers
02 33 64 66 49
museeduchateau@flers-agglo.fr
flers-agglo.fr, rubrique Vie culturelle / Musée
facebook.com/Musée-du-château-de-Flers

Horaires d’ouverture :
Du 27 juin au 22 novembre 2020
* du mardi au dimanche de 14h à 18h
* fermé le 1er novembre

Tarifs :

Entrée gratuite
Payant : Visites commentées pour les groupes, sur réservation : 2€

Moyen de paiement accepté : chèques et espèces.

Musée non accessible aux PMR.
English spoken : descriptifs des salles traduits en anglais.

    Infos pratiques

    Thème

    • Culturelle

    Ouverture

    Ouvert du 27/06/2020 au 22/11/2020

    Vous recherchez des idées de week end en Normandie ? Réservez un week end découverte en Normandie et profitez de balades à cheval, randonnées pédestres, séjours de pêche...