Le pays d’Alençon : entre histoire, nature et spiritualitéPays d'Alençon

Découvrez l’essence de l’Orne en arpentant le pays d’Alençon lors d’une parenthèse normande entre cités typiques, histoire et patrimoine, spiritualité et nature. Que ce soit lors d’une simple escale ou pour un plus long séjour, le Pays d’Alençon saura vous séduire par son charme et ses secrets. À moins de trois heures de Paris, le dépaysement, le calme et l’émerveillement vous y sont promis.

Le pays d’Alençon et ses cités

Et pour commencer votre promenade dans le pays d’Alençon, rien de plus logique que de se rendre dans la ville qui porte son nom. Première étape donc, à Alençon. Découvrez ainsi la préfecture de l’Orne, qui a su conserver l’empreinte de son histoire, tant dans le domaine architectural que culturel. Là-bas, les maisons à pans de bois côtoient les hôtels particuliers du début du XIXe siècle. Un contraste qui prend tout son sens quand on pénètre dans le vieil Alençon et son quartier Saint-Léonard.

On retrouve un peu de cette magie, sur des tons plus bucoliques, à Saint-Céneri-le-Gérei. Un lieu paisible et d’une beauté simple avec un pont pittoresque qui traverse la Sarthe et une église romane du XIe siècle. Ce décor d’antan a permis à la petite bourgade de devenir un véritable centre d’intérêt. Tour à tour source d’inspiration des impressionnistes, comme Corot et Courbet, et sacré parmi les Plus Beaux Village de France, Saint-Céneri-le-Gérei regorge de surprises.

On pourrait vous conseiller bien d’autres arrêts ; Sées et sa cathédrale Notre-Dame ou encore Carrouges et son flamboyant château en briques, mais cette liste non exhaustive resterait à affiner encore et encore.


Alençon : ville d’art et de spiritualité

En s’arrêtant un peu plus longuement à Alençon, on ne peut qu’être surpris par les richesses que cette ville a à offrir.


La dentelle au point d’Alençon

La plus grande particularité de cette commune n’est autre que la dentelle au point d’Alençon. Une institution reconnue depuis des siècles et classée depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Une distinction bien méritée quand on sait qu’elle fut la dentelle préférée de Louis XV et quand on en apprend plus sur toute la technicité de sa conception. Entièrement faite à la main, il faut jusqu’à 7 heures de travail à une dentellière confirmée pour réaliser un centimètre carré de dentelle. L’histoire de ce savoir-faire unique est narrée au musée des Beaux-arts de la Dentelle d’Alençon.


Louis et Zélie Martin, les parents de Sainte-Thérèse de Lisieux

Alençon est aussi une ville très importante dans la religion catholique, car elle a vu naître l’une des saintes les plus importantes du XIXe siècle ; Sœur Thérèse de l’Enfant-Jésus, le 2 janvier 1873. En effet, c’est là-bas que vivaient ses parents, Louis et Zélie Martin, les époux canonisés par le Pape François en 2015 pour leur vie pieuse. Il est d’ailleurs possible de visiter le lieu de vie de la famille Martin. La maison de la famille Martin se trouve au 50 rue Saint-Blaise à Alençon.



Le pays d’Alençon, un territoire sauvage

Le pays d’Alençon ne se limite pas à ses villes et villages, il est aussi un territoire avec une nature sauvage et préservée. Et pour cause, il se trouve en plein cœur du Parc naturel régional Normandie-Maine. Au nord d’Alençon s’étendent les 15 000 hectares préservés de la forêt d’Écouves. Une forêt réputée pour la qualité de ses points de vue et la richesse de sa faune.

Le pays d’Alençon est donc à l’image de son territoire ; authentique et diversifié. Que ce soit pour son calme ou pour ses nombreuses activités culturelles et patrimoniales, il est une étape incontournable d’un circuit découverte en Normandie.