Accueil > A voir à faire > Activités Nature > La Pêche > Les Cours d'Eau > Les cours d'eau truite

Les cours d'eau

Les cours d'eau truite

LA RISLE (1ère catégorie)

Zone de pêche

au sud-ouest de l'Aigle, entre Sainte-Gauburge et Rai

Accès

depuis l'Aigle, par la N 26
IGN 1815 O, 1815 E

Peuplement piscicole

truite fario, ombre commun, vairon, goujon, loche, chabot, lamproie de planer

La Risle, rivière à faible pente, est très poissonneuse. Elle s'écoule tranquillement dans une alternance de grands radiers, de grands profonds et de méandres du à la présence de nombreux ouvrages. Les eaux transparentes abritent une densité importante de truites fario de belles tailles et une population intéressante d'ombres communs. Ferrer des truites de 40 cm et plus n'est pas rare. Pêcher entre Sainte-Gauburge et Rai reste l'endroit le plus prisé des pêcheurs du cru.

Période propice

période de pêche

Les conseils de notre guide

Si la pêche au vairon semble la pratique la plus appropriée en début de saison, la pêche à la mouche est plutôt conseillée à partir de mai.  Utilisez de préférence une canne à mouche 7' - 8' avec une soie n°5, canne à manier (2,80m). Pour la pêche au toc, privilégier une canne type anglaise de 3,90m à 4,50m

LE NOIREAU (1ère catégorie)

Zone de pêche

au nord-ouest du département, entre Tinchebray et Cahan

Accès

au nord de Tinchebray, par la D 911
IGN 1415 E, 1514 O, 1514 E

Peuplement piscicole :

truite fario, vairon, goujon, loche, chabot, lamproie de planer

Le Noireau doit son nom à ses eaux sombres. La rivière, avec ses rapides et une végétation dense, prend, par endroit, un caractère torrentiel et sauvage. En aval de Montsecret, le Noireau coule au fond d'une vallée très encaissée. Avec une densité de poisson importante et une taille moyenne des truites de 25 à 30 cm, le Noireau mérite le détour.

Période propice :

période de pêche

Les conseils de notre guide

Le mieux est de pêcher au toc avec une canne à fil intérieur en début de saison. La pêche à la mouche se pratique à partir de Montsecret avec une canne de petite taille 6' à 7'. L'été, l'ultraléger sera la technique de prédilection.

LA COMMEAUCHE (1ère catégorie)

Zone de pêche

au sud du département, entre Tourouvre, Monceaux et Boissy-Maugis

Accès

de Tourouvre par la N 12 puis la D 291 jusqu'à Boissy-Maugis
IGN 1816 ET, 1817 OT

Peuplement piscicole

truite fario, ombre commun, vairon, goujon, loche, chabot

La Commeauche s'écoule dans une jolie vallée bocagère et sauvage. Sur la partie amont, des petits radiers, des creux alternent avec des méandres. Le pêcheur trouve plus facilement des truites fario de taille moyenne entre 25 et 30 cm. Sur la partie aval, elle change d'aspect laissant place à de profondes mouilles et à de grands radiers. A partir de la confluence avec la Jambée, elle abrite dans ses eaux, ombres communs et truites fario (dont certaines   dépassent les 40 cm). La présence de nombreuses sources sur l'ensemble du cours d'eau permet un niveau constant de la rivière. Praticable toute l'année, la saison estivale reste la période idéale pour pêcher la Commeauche en remontant la rivière les pieds dans l'eau, à l'ultraléger avec des petites cuillères 0 et 00 ainsi que des poissons nageurs.

Période propice :

période de pêche

Les conseils de notre guide

Le pêcheur privilégiera la pêche au toc ou au vairon (monture «godille») à l'amont ; et ; la pêche au toc et à la mouche en aval de Monceau avec une petite canne à mouche de 6' à 7' et des mouches de type «sedge» ou «palmer», relativement fournies.
 

LE SARTHON (1ère catégorie)

Zone de pêche

au sud-ouest d'Alençon entre Saint- Denis-sur-Sarthon et Saint-Céneri-Le-Gérei

Accès

par la N 12, puis la D 350 de La Roche Mabile jusqu'à Saint-Céneri-le-Gérei
IGN 1616 ET, 1617 E

Peuplement piscicole

truite fario, vairon, goujon, loche, chabot, lamproie de planer

Le Sarthon traverse, en amont, des plaines s'écoulant en méandres et découvrant des radiers. En aval de Saint-Denis-sur-Sarthon, il s'élargit au coeur d'une vallée très boisée jusqu'à Saint-Cénéri-le-Gérei devenant alors plus rapide et plus turbulent. Bien que la densité de poissons soit moins importante que sur d'autres rivières de l'Orne, la vallée du Sarthon, située non loin d'Alençon et des Alpes Mancelles, satisfera le pêcheur rien que par la beauté du cadre naturel et la qualité des truites autochtones.

Période propice :

période de pêche

Les conseils de notre guide

Pêchez au toc ou au vairon durant toute la saison, de préférence après un coup d'eau, notamment l'été où le débit est plus faible. Le pêcheur s'équipera d'une canne à fil intérieur de 3,80 mètres. L'été, l'ultraléger reste redoutable.

LA TOUQUES (1ère catégorie)

Zone de pêche

au nord du département, près de Gacé

Accès

par la D 33 entre Gacé et Canapville
IGN 1714 E

Peuplement piscicole

truite fario, ombre commun, vairon, chabot, goujon, lamproie de planer

La Haute-Touques est une rivière calcaire dynamique, s'écoulant en plein coeur du cadre préservé du Pays d'Auge. Ses populations piscicoles connaissent un réel renouveau grâce aux efforts entrepris ces dernières années en matière de qualité de l'eau et de réhabilitation du milieu. Ses nombreux petits méandres abritent ainsi une bonne population de truites fario indigènes à la croissance rapide. Magnifiques et très bagarreuses, elles bénéficient dans ces eaux calcaires d'un fort pouvoir de grossissement (31 cm à 3 ans) ce qui augure des prises de taille respectable. L'ombre commun est également bien présent.

Période propice

période de pêche

Les conseils de notre guide

La pêche au toc se pratique toute la saison avec une canne de 4 mètres. A partir de juin, le wading étant autorisé, la pêche à la mouche reprend tous ses droits. Utilisez une canne de 7'6''.Les eaux étant très claires, la discrétion est de mise.

LA VARENNE (1ère catégorie)

Zone de pêche

au sud-ouest du département, au nord de Domfront

Accès

par la D 962, puis la D 43 longeant la Varenne, ou par les D 360, D 811 et D 267 coupant la Varenne
IGN 1516 O, 1515 O, 1515 E

Peuplement piscicole

truite fario, vairon, goujon, loche, chabot, lamproie de planer

La Varenne cache dans ses eaux des truites de belle taille et offre un parcours particulièrement agréable à pêcher. Cette rivière, bordée de prairies, alterne entre radiers et grands profonds. Au fond de son lit, de gros blocs de pierre laissent la Varenne s'écouler plus rapidement. La Varenne, hormis à l'ouverture et pendant les quelques jours qui suivent, n'est pas surpêchée. Tout son parcours vaut le déplacement que ce soit à la mouche, au toc ou au leurre !.

Période propice

période de pêche

Les conseils de notre guide

En toute saison, pêche au toc, au vairon et aux leurres artificiels. Fin mai, début juin, la Varenne est praticable à la mouche. Excellentes éclosions de mouche de mai (grande éphémère).

L'EGRENNE (1ère catégorie et 2ème catégorie à partir de Saint-Mars-d'Egrenne)

Zone de pêche

au sud de Domfront entre Beauchêne et Torchamp

Accès

Beauchêne par la D 818, Lonlay-l'Abbaye par la D 818
IGN 1515 O, 1516 O

Peuplement piscicole

truite fario, vairon, goujon, loche, chabot, lamproie de planer.

Cette petite rivière serpente, au milieu des prairies, dans une petite vallée sauvage. Bien que les fonds soient sombres, les eaux sont claires et laissent entrevoir une forte densité de truites de petites tailles, même si quelques sujets avoisinent les 30 cm. L'Egrenne est considérée, à juste titre, comme une des meilleures rivières du département. De préférence, pratiquez la rivière sur un «coup d'eau». Elle livre, ainsi, ses meilleures conditions pour la pêche. L'Egrenne est un vrai bonheur pour le pêcheur de truites qui aime les rivières pas trop larges au caractère naturel et préservé.

Période propice

période de pêche

Les conseils de notre guide

L'Egrenne se pêche surtout au toc avec une grande canne. A l'ultraléger en période estivale.

LA ROUVRE (1ère catégorie)

Zone de pêche

au nord-ouest d'Athis de l'Orne près de Ségrie-Fontaine

Accès

des Tourailles à la confluence de l'Orne, accès par la D 43 à Ségrie-Fontaine
IGN 1515 E, 1514 E

Peuplement piscicole

truite fario, vairon, goujon, loche, chabot

Au pied des Roches d'Oëtre, site phare de la Suisse Normande, la Rouvre est l'une des rivières les plus dépaysantes de l'Orne. Très large, elle s'écoule dans une vallée encaissée. Les blocs de granit en font une rivière plus turbulente, voire lunatique. La Rouvre a la particularité de devenir excellente dès que les eaux se réchauffent en avril et mai. Très appréciée par les pêcheurs sportifs, elle se révèle parfois technique. Les truites de la Rouvre se méritent, alors si elles n'étaient pas au rendez-vous, le cadre exceptionnel du lieu compenserait largement le détour. A ne pas manquer à Ségrie-Fontaine, le centre permanent d'initiative à l'environnement de la maison de la Rivière et du Paysage.

Période propice

période de pêche

Les conseils de notre guide

La pêche au vairon, au toc, à la cuiller ou à la mouche s'adapte très bien à cette rivière très sportive. En l'absence d'activité de surface, ne pas hésiter à prospecter les berges et «entonnoirs» à la mouche sèche ou en nymphe.