Accueil > A voir à faire > Activités Nature > La Pêche > Les poissons > Les carnassiers

Les poissons

Les CARNASSIERS

Compte tenu de sa situation hydrographique, la première vocation de l'Orne demeure la pêche de la truite fario et de l'ombre commun. Cependant, certains lacs ou rivières possèdent une bonne densité de carnassiers, notamment en brochets, sandres et perches.

Les Carnassiers dans l'Orne

Le brochet

Famille

ésocidés

Taille minimale de capture

50 cm

Habitat

Le brochet vit dans les lacs, les étangs, les rivières ayant un faible débit d'eau. Il se poste surtout dans les eaux peu profondes, proches des rives.

Alimentation

Le brochet est le plus gros des carnassiers. Au stade juvénile, il se nourrit principalement d'insectes et de petits poissons. A taille adulte, les proies deviennent plus grosses.

Reproduction

Le brochet migre vers les zones de frayère à partir de février, dès la montée des eaux et la fluctuation des températures. La reproduction se déroule de février à mai, essentiellement en eau peu profonde ou dans des herbiers. Pour que le taux de survie soit important, il faut une hauteur stable d'eau pendant deux mois, sinon les oeufs s'assèchent. Dans l'Orne, c'est justement cette durée qui pose un problème et rend l'espèce vulnérable. Des frayères ont été mises en place sur les rivières Sarthe et Orne.

Comment le reconnaître ?

Le corps du brochet est plutôt allongé, de couleur verdâtre avec des tâches plus claires. Il se reconnaît aussi à son museau large et plat et à sa mâchoire de 700 dents tranchantes, recourbées vers l'arrière.

Période propice de pêche

Période propice pour pêcher le brochet
Légendef= période de fermeture + = bonne période ++ = meilleure période

Techniques de pêche

Pêche au vif, au poisson mort manié, à la cuiller, aux leurres souples, poissons nageurs, jigs et spinnerbaits.

Le sandre

Famille

centrarchidés

Taille minimale de capture

40 cm

Habitat

Le sandre fréquente principalement les grands cours d'eau et les eaux calmes (lacs, étangs et réservoirs).

Alimentation

Poissons blancs (gardon, ablette, brème…) et petits crustacés

Reproduction

La période de reproduction s'étend d'avril à juin. La ponte a lieu sur un nid, protégé lors de la période d'incubation (10 à 15 jours) par le mâle.

Comment le reconnaître ?

De couleur gris verdâtre pour la partie dorsale, blanc pour le ventre, le corps du sandre est élancé. Sa tête allongée est marquée par une bouche fendue présentant une dentition fortement développée. Les deux nageoires dorsales, parsemées de tâches noires en bandes horizontales, sont séparées par un faible espace.

Période propice de pêche

Période propice pour pêcher le Sandre
Légendef= période de fermeture + = bonne période ++ = meilleure période

Techniques de pêche

La technique de prédilection est la pêche au leurres souples. En bateau on le recherche en verticale ou en linéaire, du bord on utilise la "tirette" avec un petit vif ou en posé calé sur le fond..

La perche commune

Famille

percidés

Taille minimale de capture

aucune

Habitat

La perche vit dans toutes les eaux libres et stagnantes à une altitude inférieure à 1000 mètres.

Alimentation

La perche est un poisson grégaire. Elle se déplace en «meute» et chasse dans des bancs de petits poissons (gardon, chevesne, ablette, goujon). Elle se nourrit aussi de larves, de vers et de petits crustacés.

Reproduction

La fraie a lieu d'avril à juin, principalement dans la végétation des eaux peu profondes. L'incubation dure de 15 à 20 jours.

Comment la reconnaître ?

Le dos de la perche est gris-vert alors que le ventre est blanc-rouge. Ses flancs sont plus clairs et sont ornés de 6 à 9 bandes transversales sombres. Le mâle se reconnaît par des couleurs plus vives. Les nageoires dorsales portent des rayons épineux et sont de couleurs plutôt obscures tandis que les autres nageoires sont de couleur rouge.

Période propice de pêche

Période propice pour pêcher la perche commune
Légendef= période de fermeture + = bonne période ++ = meilleure période

Techniques de pêche

La technique principale est la pêche à la tirette et à la godille (avec des petits vairons, goujons, gardons ou vers rouges). Elle peut aussi se pêcher à la cuiller, à la «balle», au poisson nageur et au leurre souple de petite taille.